Simulation de vol Battle of Stalingrad
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Mission 16 - Campagne Pacifique en image...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
R One
Enfin content !
avatar

Nombre de messages : 8046
Age : 42
Date d'inscription : 31/07/2005

MessageSujet: Mission 16 - Campagne Pacifique en image...   Mer 21 Mar 2007 - 23:10

Le Task Group 38.2, composé de l’USS Intrepid, navigue dans le mauvais temps et se met face au vent pour permettre au F6F de la VF 27 de décoller. Les pilotes de Hellcat savent qu’ils quittent pour un bon moment leur porte-avion. En effet, leur groupe de combat est affecté à la défense de Peleliu. Au premier plan, un destroyer de classe Fletcher, et au loin un croiseur Portland.





Le groupe BACK en formation serré malgré les rafales de vent très importante. Il est 7h15 du matin et les restes de la tempête sont toujours bien visibles…





Le 1st Lt. Jack Sparrow (Lowendal) aux commandes de son « Jolly Roger » survole la base dorénavant américaine de Peleliu. Au loin, sur le Mt Umurbrogol trône les fortifications sommaires de Nakagawa. De violents combats y règnent, essentiellement dans les galeries souterraines. Jack prend ses repères pour larguer au plus juste ses deux bombes de 250 kg.





La Vf-27 fait demi-tour et s’aligne sur la crête de la montage. Les troupes US basées sur Peleliu peuvent voir l’attaque de Hellcat. La situation de Peleliu reste unique : une base aérienne opérationnelle située à moins d’un kilomètre des combats avec l’ennemi !





Une fois l’attaque terminée, les Hellcat se pose pour la première fois sur l’ancienne base japonaise. Le temps est très mauvais et les pilotes appréhendent leur approche. En effet, cela fait des mois qu’ils ne se sont pas posés sur une piste. L’habitude de l’appontage leur fausse tous leurs repères. Ici, le « Pacific Cutie » (Guignol) en courte finale, survolant un vieux destroyer de classe Wickles.





Quelques heures plus tard, la VMF-114 équipée de F4U arrive à son tour sur Peleliu. La mission commune de l’après midi va pourvoir débuter. Il faut attaquer deux sites sensibles sur Babelthuap : un débarcadère et une station radar. Les F4U, équipé de Napalm, vont se servir de cet emport pour la première fois. Le n°24 au décollage.





Le même Corsair passant plein gaz, roulette de queue levée, devant la VF-27 qui attend la clairance de la piste pour s’y engager.





Les Hellcat s’élancent à leur tout. On distingue bien les dégâts encore très visibles sur la base dus aux attaques américaines. Le génie y remédie, mais une bonne partie de la base est interdite au roulage.





La paire BACK-MOON (Guignol & Lowendal) en formation au dessus de Koror. Le soleil descend peu à peu. La mer est sublime dans cette partie du Pacifique.





La paire BACK-SUN (Fox & Corso) ferme la marche du dispositif d’attaque : 6 F4U + 4 F6F. La menace aérienne n’existe plus. La totalité des bases aériennes et hydrobases japonaises ont été capturées ou détruites. Aucune chance de rencontrer un avion ennemi. Le vol se fait dans la détente et la bonne humeur…





GO-MOON frappe le débarcadère avec son napalm. L’effet visuel stupéfait O’Connor et Sparrow (Guignol & Lowendal), qui arrivant juste derrière en Hellcat, doivent maintenant attaquer les navires encore à quai.





Cinq secondes plus tard, les Hellcat ouvrent le feu avec leurs roquettes de 5 pouces. Les navires sont ajustés. On distingue essentiellement les fumées de mise à feu des roquettes. Le napalm s’est dissipé. Seul reste des carcasses calcinées et des corps sans vie sur le petit camp…





Toutes les roquettes touchent les cargos. Les tirs effectués, les Hellcat remontent plein gaz juste au dessus de la cible. Sean O’Connor à gauche (Guignol) passe juste au dessus des mâts.





Tout est terminé. Le camp et les navires sont détruits. Le gros cargo coulera en quelques minutes. Le plus petit se couchera sur le côté. Tout n’est que ruines fumantes. Les Hellcat (Guignol & Lowendal) quittent la zone. L’attaque complète (F4U+Hellcat) aura duré moins de trente secondes.





Quelques minutes plus tard, scénario similaire pour les stations radars japonaises installées sur le Mt Gulitel. Les F4U larguent leur napalm. Toujours aussi impressionnant et destructeur.





Pendant ce temps à quelques centaines de mètres de là, le « Sharp Shooter » accompagné en formation serrée du « Solid Jackson » (Fox & Corso) plongent ensemble sur la cible.





« Bombes larguées » !!! Les quatre projectiles de 250 kg tombent parfaitement sur les antennes radars. Tout explose dans un choc qui fait trembler la montagne. BACK-SUN (Fox & Corso) dégage de la zone plein gaz.





Mais pendant ce temps, au dessus de l’océan se prépare un piège de taille. Un important groupe de Ki-61 vole vers les chasseurs-bombardiers américains, qui, satisfaits de leur attaque, ne se doute nullement qu’il puisse rester encore en vol des avions japonais. La surprise va être de taille …





L’engagement débute. Douze Ki-61 d’un côté contre 6 Corsair et 4 Hellcat de l’autre. Les premières minutes ne sont que stupéfaction sur la radio américaine. Les avions aux étoiles blanches ont du mal à s’organiser. Et après plusieurs longues minutes de manœuvres, le premier avion tombe à la mer. Il s’agit d’un Ki-61 (codé TONY pour les Américains). Il vient d’être abattu par Scott Cannon (Fox).





Quelques minutes plus tard, alors que la paire Back-Sun est bien formée, un Tony plonge de très haut et surprend Mc Laurin (Corso), l’ailier de Canon (Fox). Pitt ouvre le feu de manière instinctive pour protéger son leader et touche le Ki-61. Le pilote américain pense que son leader est tiré d’affaire, et annonce que l’avion japonais est foutu. Mais la réalité est toute autre. Pitt a bien touché le Tony, mais l’avion est à peine endommagé. Scott Cannon stoppe alors ses manœuvres évasives et est touché de plein fouet par le pilote japonais encore très agressif. Le sort du « Sharp Shooter » est scellé. Son aile gauche se détachera sous les coups répétés des canons de 20 mm ennemi.





De son côté, Jack Sparrow (Lowendal) engage un avion ennemi et le touche à plusieurs reprises. Le moteur du Ki-61 est foutu et les trous que l’on peut apercevoir dans son aile gauche ne laisse aucun doute sur l’issue du combat…





Le pilote japonais est tué. L’avion tombe vers le sol dans un piteux état. Une victoire de plus pour Jack Sparrow.





Pendant ce temps, Pitt Mc Laurin (Corso) est toujours à la poursuite du bandit qui a abattu son leader. Pitt ne le lâche pas et fait tout pour lui faire payer. Et c’est lors d’une ressource que Mc Laurin décoche une rafale qui touche le Tony par en dessous. Le moteur laisse échapper une fumée noire franche. L’avion tombera dans la mer …





Jack Sparrow (Lowendal) revient dans la mêlée et est tiré à bout portant par un Ki-61 qui effectue un tir d’opportunité. Le Hellcat est sévèrement touché sur le flanc gauche, mais tout semble tenir d’après le bilan très optimiste du pilote. Mais en fait, son Hellcat est mortellement touché et ne tiendra pas très longtemps en vol …





Sean O’Connor (Guignol) se précipite sur cet avion ennemi pour dégager son ailier. Il l’abat au bout d’une longue poursuite.





Le « Jolly Roger » du 1st Lt Sparrow (Lowendal) est gravement endommagé. Il perd du carburant et son moteur perd de l’huile. Mais le pilote garde son appareil dans la mêlée au mépris du danger. Le territoire en dessous est complètement sous occupation japonaise. La base américaine la plus proche est à plus de 70 km. Mais défendre ses coéquipiers prend le pas sur sa raison. Et c’est dans un ultime effort que le Hellcat touchera encore un Ki-61 qui ne pourra rentrer.





Mais ce qui devrait arriver, arriva. On ne peut pas aller plus loin que les limites de la mécanique. Jack Sparrow sera contraint de poser son avion en pleine mer entre Mukeru et Arakabesan. L’avion touche l’océan trop cabré, ce qui plaque le nez violement. Le choc fait basculer cul par-dessus tête le Hellcat. Le pilote se retrouvera tête en bas et sous l’eau. Les exercices d’évacuation d’urgence sont encore en mémoire et Jack Sparrow s’en tirera pour cette fois…





Le soleil se couche, la nuit est proche. Le Hellcat de Sean O’Connor se pose rapidement sur la pise de Peleliu. Lors du combat, 2 F6F ont été abattu mais leurs pilotes ont pu s’éjecter et sont sûrement en vie. Deux Corsairs ont également été descendus. Les japonais, de leur côté, ont perdu 50% de leur effectif, soit 6 appareils… Mais d’où peuvent bien venir ses Tony ???

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Guignol
Langue pendue


Nombre de messages : 1030
Age : 36
Date d'inscription : 02/09/2005

MessageSujet: Re: Mission 16 - Campagne Pacifique en image...   Jeu 22 Mar 2007 - 19:02

Magnifique! thumright
La retouche rend nos appareils tellement réels!
Revenir en haut Aller en bas
LAL_FOX
P-40's Lover
avatar

Nombre de messages : 6540
Age : 56
Date d'inscription : 30/07/2005

MessageSujet: Re: Mission 16 - Campagne Pacifique en image...   Jeu 22 Mar 2007 - 19:30

Les clichés des attaques à la roquette et à la bombe sont particulièrement impressionnants.
C'est un régal de revivre la mission à travers ces images.

_________________

J'en connais une qui en prenait au petit déjeuner
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Mission 16 - Campagne Pacifique en image...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Mission 16 - Campagne Pacifique en image...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Campagne SU-25T [bug contourné]
» MW3 15 MISSIONS POUR LE SOLO
» Campagne "Le trésor venu du ciel" (Version 8 de Warhammer)
» (W40k] Campagne Tyranides Vs Nécons
» [DoW II Chaos Rising] La campagne

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Ailes Libres :: L'ACCUEIL :: Zone Screenshots :: Campagnes terminées :: Campagne Pacifique (terminée)-
Sauter vers: